Forum de partage autour des runes et de la spiritualité du nord
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Filières professionnelles: une "décharge"?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shinny Naedune
Feu Follet Espiègle
avatar

Féminin Nombre de messages : 1785
Age : 27
Localisation : Idf
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Filières professionnelles: une "décharge"?   Mer 28 Fév 2007 - 14:40

Alors c'est un sujet qui me touche puisque étant dans une filière professionnelle.Un peu comme si c'était juste ceux qui étaient complètement à la ramasse niveau étude et qui choisisse ça faute de
mieux.Mais des fois, je vous assure, c'est un vrai choix ^^
J'entends pas mal de parents qui préfèreraient mettre leurs
rejetons en lycée générale, plutôt qu'affronter les regards des
autres parents: "ah ta fille/ton fils est en professionnelle".

Bon je l'avoue je grossis sûrement un peu le trait, mais
je suis certaine, pas tant que ça au fond.

Et vous ça vous inspire quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enfantsdufrene.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Filières professionnelles: une "décharge"?   Mer 28 Fév 2007 - 15:54

j'ai des amis en filoère professionnelle, sa veut pas dire qu'ils sont plus bêtes que nous! j'aime pas les préjugés sa m'énèrve!
mes amis ont choisis professionelle car ça correspondait mieux à leurs attentes, moi je vais aller en générale car je sais pas trop ce que je vais faire, c'est un choix. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Administration
Oracle des Runes


Féminin Nombre de messages : 698
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Filières professionnelles: une "décharge"?   Mer 28 Fév 2007 - 21:07

C'est une mauvaise étiquette!
A la limite ça serait plus dur que le général...
C'est vrai que c'est idiot de penser, peut-être qu'ils pensent parce que ça sort de la norme et "ha mon dieu c'est pas bien!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinny Naedune
Feu Follet Espiègle
avatar

Féminin Nombre de messages : 1785
Age : 27
Localisation : Idf
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Filières professionnelles: une "décharge"?   Mer 28 Fév 2007 - 21:17

Oui sûrement ils se disent c'est pour les cas sociaux, comment on peut aller là-dedans quand on a d'autres possibilités.Mais ça évolue quand même pas mal, petit à petit, mais on va y arriver Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enfantsdufrene.wordpress.com/
sab
Invité



MessageSujet: Re: Filières professionnelles: une "décharge"?   Dim 8 Avr 2007 - 12:06

je trouva ca dommage que ca se passe ici; en Belgique c'est le même problème que chez vous et franchement je n'exagère pas en disant que ca me dégoute cette "discrimination gratuite". SadSad.
tu es en professionnelle et alors où est la honte; tu fais des études pour un métier que tu aimes et c'est tout, les autres devraient respecter, je ne comprend pas un tel comportement et puis même si ca peut etre à cause de difficultés dans les hautes études, tu ne fais rien de mal; tu ne voles pas donc où est le problème!!!

je reconnais que je connais très peu de personnes qui sont dans le milieu professionnel mais franchement shinny ne te décourage pas, ce métier te va très bien; ne laisse jamais personne te faire douter de ce que tu vaux!
Bonne continuation à tous Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Valiel
Oracle des Runes
avatar

Féminin Nombre de messages : 2177
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Filières professionnelles: une "décharge"?   Mer 11 Avr 2007 - 11:57

Je dirais que les mentalités évoluent tout doucement.
Les filières pro sont là pour permettre une meilleure intégration à ceux qui ne sont pas fait pour les leçons très "théoriques" de l'école, mais surtout, elles offrent un vrai choix de métier. C'est une voie plus rapide et quand même assez sûre puisque je crois que les élèves concernés trouvent assez rapidement du travail (voir tout de suite quand les stages ont bien marchés).

Pour moi c'est une voie à part entière Smile Je suis comme vous : je n'aime pas les préjugés. Il y a des gens "biens" partout, et pour les gens "moins bien" c'est pareil. Perso, je suis en TL et il y a de "cons" dans ma classe, et dans d'autres filières dites "générales". Quand je les entends parler, je me dis qu'ils sont sûrement mal orienté car pas adapté pour ces filières dites "générales".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://valielsurlavoiedesdieux.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Filières professionnelles: une "décharge"?   Dim 15 Avr 2007 - 20:48

alors, là !
tu as l'air d'être super à l'aise dans ce que tu fais : qu'est-ce que ça peut faire ce que x ou y pensent ?
à tout prix oublier la négativité de l'autre qui n'est pas plus rassuré que moi, sinon moins ! sois sûre que de tels jugements viennent de personnes qui ou 1) ne connaissent pas (leur expliquer ? oui, si pas perte de temps) ou 2) essayent désespérément de se valoriser : dans ce cas, quantité négligeable, on passe à autre chose !
l'important ? non seulement soi, mais ce qu'on peut apporter à l'autre, et dans certains cas, ne même pas essayer...
c'est tout... pale


édit admin : pense à éditer ton post si tu as oublié de dire quelque chose Wink
Revenir en haut Aller en bas
Marylo
Esprit nouveau
avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 57
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Filières professionnelles: une "décharge"?   Mer 26 Mai 2010 - 14:59

Bonjour,

J'amène mon grain de sel comme expérience vécue (par moi), puis par l'une des mes filles et enfin ce que j'en pense...

Je n'ai jamais voulu aller dans une filière professionnelle lorsque j'étais jeune, car elles étaient considérées comme filières "poubelles" (je sais c'est lamentable, ma seule excuse est que j'étais très jeune)... Pour ma fille aînée, nous nous sommes battues ensemble pour qu'elle fasse les études professionnelles qu'elle avait choisies. Ce qui ne l'a pas empêché d'embrayer sur le circuit "traditionnel" et d'avoir son bac après. J'ai énormément évolué sur la question et je suis actuellement à fond pour ces filières qui permettent à des enfants qui l'ont choisi d'apprendre un métier d'une manière pratique et non seulement théorique. Nous sommes dans une société où les "élites" sont mises en avant, sans bien savoir quoi mettre sous ce terme d'élite. Je suis désolée qu'en France (et visiblement aussi en Belgique) les études pro. soient dénigrées. Cependant, j'ai remarqué avec ma fille que les profs connaissaient beaucoup mieux leurs élèves qu'au collège et les accompagnaient également d'une manière plus proche. Le conseil que je pourrais donner à tous les jeunes qui entreprennnent ces études est de bien regarder autour d'eux, il n'y a pas que des oiseaux de mauvaise augure. Il y a beaucoup de personnes pour encourager ce style d'études. Et de toutes façons, je suis d'accord avec ce qui a été dit précédemment : ce qui importe est son propre chemin de vie. Désolée d'avoir été si longue. Je vous l'avais dit que j'étais bavarde Surprised))))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinny Naedune
Feu Follet Espiègle
avatar

Féminin Nombre de messages : 1785
Age : 27
Localisation : Idf
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Filières professionnelles: une "décharge"?   Mer 26 Mai 2010 - 17:10

Merci de remonter ce débat qui me tient à coeur Smile .Et pour les professeurs de pratique, ils sont carrément plus proches oui.Quand on les croise dans les couloirs, nos anciens chefs par exemple, on leur parle presque comme à des amis.Et cette année, nos deux profs de sommellerie, c'est aussi des rapports très détendus.On va d'ailleurs faire un restaurant tous ensemble pour la fin de l'année.Jusqu'ici je sais que d'aller vers une filière tout de suite très concrète, ne m'a pas fait défaut, bien au contraire!Tant mieux que les choses évoluent un peu, et contente de voir que finalement tu as aussi changé d'avis.

Ta fille est dans quelle filière exactement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enfantsdufrene.wordpress.com/
Marylo
Esprit nouveau
avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 57
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Tête de linotte :o)   Mer 26 Mai 2010 - 19:18

Ooops... je n'ai pas fait attention aux dates Surprised)

Ma fille a suivi le cursus "Carrières Sanitaires et Sociales" et elle a énormément appris durant ces deux ans.

Et je suis devenue une militante des études professionnelles au sein des conseils de classe et conseil d'administration du collège pour la plus jeune. Les mentalités commencent à changer, mais alors que d'immobilisme aussi du côté des enseignants !

Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skadi Bella
Esprit nouveau
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Filières professionnelles: une "décharge"?   Ven 15 Oct 2010 - 10:31

j'apporte aussi mon grain de sel de l"autre côté"...à ce débat qui est très intéressant Smile
moi je n'a jamais ressenti le besoin de faire une voie professionnelle car j'aime les études et à vrai dire, je suis un peu empotée sur le côté pratique Wink
je ne savais pas vraiment quoi faire donc après la générale je suis allée en S car j'avais de bonnes notes. Et on nous faisait peur : ES soi-disant "section poubelle" L "ne sert à rien". et donc nous on était les meilleurs, on se montait bien la tête...et le pire c'est que cela se retrouve dans la façon dont les matières sont enseignées. On demandait de nous beaucoup plus de rigueur, par contre zéro culture. Je trouve que cette histoire de sections est une connerie monumentale, et elle formate déja les gens. d'un côté les "gentils rêveurs qui aiment la culture" et de l'autre "scientifiques donc plus intelligents, et l'histoire de toute façon on sait bien que ça sert à rien". C'est débile, franchement, et vers le début je me suis rendue compte que je voulais partir dans une direction totalement opposée alors je m'en suis mordue les doigts. Moi je pense qu'un système à l'américaine où on choisit ses matières me parait beaucoup plus approprié, ou on peut faire à la fois histoire de l'art et physique et technologie si on a envie. à ce stade c'est plus une question de développement du -futur adulte que de préparation au monde professionel...

Donc maintenant, après mon concours je suis dans une école sensée préparer les "élites de la nation" ( on en a même fait une chanson à boire )...et je suis dégoûtée par l'esprit. Aujourd'hui en France l'"élite" je suis d'accord avec Marylo, on ne sait plus quoi mettre dedans. Les cours sont passionnants ( enfin certains )- mais le public attiré donne envie de vomir. Pour la plupart on dirait une bande de singes à qui on a appris à imiter un homme politique passant à la télé. Et puis il y a un côté qui ouvre l'esprit d'accord, mais aussi le formater. Donc, je sais pas...d'où vient le problème...sans doute cette image des "élites" : à mon avis il y a toujours une élite mais à mon sens ce serait plutôt : les gens extrêmement doués dans leur domaine, les visionnaires, ayant une grande expérience, grands artistes, chercheurs, et aussi les artisans aussi bien que les bons hommes politiques, ceux qui ont réellement un projet.
Mais c'est triste, on dirait que c'est juste une question d'argent et de milieu, et d'état d'esprit, pédant, franchement pas créatif, imbu de lui même. Au Japon on discerne le titre de "trésor national vivant" à des Maîtres dans un art traditionnel. ça en france...je sais pas si ça existe, en tout cas on en parle beaucoup moins...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marylo
Esprit nouveau
avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 57
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: coucou   Ven 15 Oct 2010 - 10:42


Skadi,

J'aime beaucoup ce que tu dis de ta notion "d'élite". D'ailleurs, cette notion même est, à mon sens, une grave erreur : elle induit une hiérarchie pyramidale, ce qui induit également une notion de pouvoir accru : plus tu es haut dans la pyramide hiérarchique et plus tu possèdes de pouvoir et de puissance (à ne pas confondre avec la connaissance d'ailleurs).

Or, il me semble qu'une société de personnes qui fonctionnement bien doit être basée sur l'exploitation des possibilités et compétences de chacun en particulier au service de cette société. Pas de membre "plus important" que les autres, mais tous à travailler en bonne intelligence et en harmonie pour le bien-être de tous.

C'est utopique ? Certes, mais après tout "rêver sera toujours plus grand que vivre" disait Bachelard et je rêve qu'un jour, nous arrivions à concevoir des sociétés humaines dans lesquelles il ferait bon vivre au milieux de ses frères les Humains.

Skadi, tu es dans une école qui prépare les "élites de la nation" et tu me fais espérer qu'il y a des gens de valeurs dans ces écoles (au vu de nos "élites" actuelles, il y avait de quoi en douter LOL) et que l'avenir n'est pas aussi sombre qu'il y paraît.

Amitiés à tous et à toutes
Marylo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valiel
Oracle des Runes
avatar

Féminin Nombre de messages : 2177
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Filières professionnelles: une "décharge"?   Ven 15 Oct 2010 - 11:11

Plein d'excellentes choses dans ton discours Skadi ! Je te rejoins sur plusieurs points.

Je sors de 3 ans de "boîte à élite" moi-même... Mais pour rassurer, j'y ai rencontré des gens géniaux aussi, des vrais : à la fois des gens "simples" qui ont une mentalité non gâchée, avec des valeurs etc, et qui savent ce que c'est que travailler ; et puis j'ai aussi croisé des vrais génies justement.

Au sujet du système français, en fait on est effectivement sous l'emprise d'une énorme pression sociale qui nous empêche de sortir des carcans : ce sont à la fois les gens qui font du système triple (S/ES/L) ce qu'il est, et le système qui formate les gens (S les meilleurs etc). Y a effectivement un gros souci, mais perso je pense que le service à l'américaine n'est pas une bonne solution.

Quant à cette histoire d'élite Skadi, encore une fois tu as raison : on y retrouve le problème fondamental de "l'hérédité" : les fils de avec de l'argent, ou simplement les fils de avec la culture qui va avec, qui sont allés uniquement dans des bonnes écoles toute leur vie et qui sont donc vraiment "au-dessus" du lot. etc. Du coup j'ai formulé l'interrogation suivante pour moi-même : est-ce qu'on ne serait tout simplement pas encore dans un système aristocratique ? Mourant soit, mais j'ai grandement l'impression qu'en fait c'est la marque d'une très forte empreinte traditionnelle.... Cette sélection par l'argent, la culture etc. Et les "classes" bêtement peut-être. Ceux du dessous sont écrasés, coincés, ...

J'ai assez peur pour la France, parce que quand je vois la mentalité de la majorité des gens qui sortent de ces grandes écoles, et qui seront à la te^te du pays (que ça soit économiquement ou politiquement) c'est plutôt inquiétant.


Je ne sais pas ce qu'il faudrait pour qu'on remette tout en question et qu'on permette enfin au système de renaitre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://valielsurlavoiedesdieux.wordpress.com/
Marylo
Esprit nouveau
avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 57
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Filières professionnelles: une "décharge"?   Ven 15 Oct 2010 - 11:14

Skadi, Valiel,

Pour permettre au système de renaître : la discussion ? Des élites qui, comme vous, réfléchissent plus loin que le bout de leur porte-monnaie ou de leurs chaussures ???

Surprised)))

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valiel
Oracle des Runes
avatar

Féminin Nombre de messages : 2177
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Filières professionnelles: une "décharge"?   Ven 15 Oct 2010 - 11:28

Marylo a écrit:
Skadi, Valiel,

Pour permettre au système de renaître : la discussion ? Des élites qui, comme vous, réfléchissent plus loin que le bout de leur porte-monnaie ou de leurs chaussures ???

Surprised)))
Ben va dire ça au gouvernement. Wink Il y a déjà des gens pour ça a priori, sauf qu'ils ont un avis bien différent (surtout vu qu'ils n'ont jamais mis les pieds dans une vraie classe etc). Nous sommes des "nobody", qui serait intéressé ? qui lirait ? A moins de rassembler un collectif et de rédiger une "lettre ouverte"...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://valielsurlavoiedesdieux.wordpress.com/
Marylo
Esprit nouveau
avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 57
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Filières professionnelles: une "décharge"?   Ven 15 Oct 2010 - 11:33


Je me suis toujours demandée pourquoi des gens de valeurs semblaient perdre leur faculté de raisonnement, leur faculté d'analyse et leur intelligence lorsqu'ils montaient les échelons.

Est-ce la peur de perdre son poste ? une certaine forme de reconnaissance ou de pouvoir ?

J'ai cotoyé un ancien homme politique dans ma commune qui a largement l'âge de la retraite et qui, visiblement, ne veut pas raccrocher ses crampons. Est-ce par peur de ne plus "compter" dans la vie politique locale ? de ne plus être qu'un citoyen parmi les autres ?

Je pense que le pouvoir, sous toutes ses formes, est une drogue dure aliénante à l'extrême et pour ceux qui n'ont pas la sagesse de s'en éloigner à temps, il suscite la faculté de tout lui sacrifier, même son intégrité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skadi Bella
Esprit nouveau
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Filières professionnelles: une "décharge"?   Ven 15 Oct 2010 - 23:46

aah c'est intéressant tout ça, la question du pouvoir. J'aime bien ce que dit Starhawk sur le pouvoir-sur et le pouvoir-dedans ( ou un truc du genre ). À mon sens le pouvoir n'est pas une mauvaise chose en soi cela dépend du sens qu'on lui donne. Pouvoir créatif, sur soi même, sa propre capacité à influer sur la vie, ou pouvoir dont le but est de dominer les autres ?
je pense que le dernier est une forme abatardie de pouvoir, parce qu'on perd son intégrité, son étincelle divine, ce que vous voulez, son identité - et ces gens là, qui perdent leurs valeurs en montant, dont le but est de se sentir " au-dessus", ce qui glorifie leur égos, je pense que c'est ça qui se passe, ils ne deviennent plus qu'un maillon du système dominant-dominé qui tourne en rond, ils oublient le vrai pouvoir qui vient de la personne, et qui est rassasiant, car on se suffit à soi-même, on est heureux d'être en vie simplement, on sent que notre puissance personnelle nous suffit, et que cela est encore plus beau quand on coopère avec les autres.
Alors que ces "aliénés" eux expérimentent une sorte de pouvoir, qui ne satisfait pas,
( comme la drogue ne guérit pas le drogué ) incomplet, donc, ils ne sont jamais contents, donc, ils veulent toujours plus, de pouvoir, ils ne comprennent pas que c'est un gouffre sans fin et sans intérêt car on ne construit rien de nouveau.


Et Valiel, cette histoire de classe je croyais que c'était bon pour les bouquins d'histoire mais plus je grandis et je les vois sous mes yeux. Je ne dirai pas aristocratie car...ben...je suis un peu aristo sur les bords je crois Embarassed je pense qu'il y a toujours des gens qui sont un peu au dessus du panier, une sorte d'élite en terme de compétences, de savoir.... Mais leur rôle ne serait pas de dominer, mais de guider pour moi, et à l'extrême de se sacrifier pour l'intérêt général. Et donc, prendre un rôle dans la société, comme chacun, de mettre au service leurs talents. Enfin, peut être que l'idée d'élite est un peu réductrice. Il y a plein de personnes avec des talents cachés, qui ne les utilisent pas et donc, cela fera toujours un contraste. Et si l'élite veut dominer, elle fera en sorte que ces talents là restent bien cachés, et elle même perdra les qualités qui font d'elle une élite. Je pense que c'est toute l'histoire de l'aristocratie et de la bourgeoisie, les qualités au départ ( noblesse d'esprit, chevalerie, ou alors esprit d'entreprise, génie visionnaire...) disparaissent avec l'hérédité.
C'est le gros problème je crois : hérédité, héritage...que faire avec ? dans les familles on insiste plus sur l'héritage matériel que moral je crois ..rétablissons le culte des ancêtres lol!
et je pense que le paganisme avec son retour à l'ancien pour comprendre et inventer le moderne - c'est une bonne piste d'approche mais c'est clair, va dire ça à ces pifs du gouvernement !
enfin faut pas désespérer ! déja on n'a qu'a fonder le club de sociologie païenne lol
( t'étais dans quoi comme boite à élite Valiel ? )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valiel
Oracle des Runes
avatar

Féminin Nombre de messages : 2177
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Filières professionnelles: une "décharge"?   Sam 16 Oct 2010 - 13:03

Ah je serais curieuse d'avoir ton point de vue sur l'aristocratie... tu te sens en faire partie ? tu t'en es rendue compte tardivement ? Mais je suppose que c'est peut-être trop personnel. ^^"

Pour te répondre, je sors de trois ans de classe préparatoire littéraire. Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://valielsurlavoiedesdieux.wordpress.com/
Skadi Bella
Esprit nouveau
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Filières professionnelles: une "décharge"?   Dim 24 Oct 2010 - 19:56

mm...je suis un peu prétentieuse parfois mais j'essaie de me corriger lol...aussi je me suis rendue compte que j'avais été élevée d'une manière très exigeante, avec des standards moraux très hauts...Donc un peu élitiste et aristo quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destral
Enfant d'Odin
avatar

Masculin Nombre de messages : 96
Age : 44
Localisation : Sud-Est
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: Filières professionnelles: une "décharge"?   Lun 25 Oct 2010 - 12:22

Juste un mot pour dire que j'ai un respect total et absolu pour la filière professionnelle. J'ai arrêté mes études d'expertise comptable sans regret car en fait j'en avais marre de voir tous ces pseudos futur experts comptables n'avoir aucune logique, discernement, hermétiques à tout.... bref et dans ma carrière de comptable, je peux vous dire (je sais que je risque de déclencher les foudres sur moi ahahah) que tous les avocats, notaires, banquiers et experts comptables que j'ai croisé, ne m'ont impressionné qu'au début, ensuite je me suis rendu compte que ces personnes vivent du prestige de leur diplôme ou titre mais professionnellement, ils peuvent tous se remettre en question et vivement (bon il y a quand même de petites exceptions...)

Par contre, les comptables issus de la filière professionnelle sont plus interessants et cohérents, minutieux et attentifs.

Voila c'était juste une petite expérience personnelle, et pour finir si c'était à refaire j'aurais préféré luthier, ébéniste, forestier....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Filières professionnelles: une "décharge"?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Filières professionnelles: une "décharge"?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Classes à effectifs "réduits" et heure de décharge
» Un nouveau blog "L'express" consacré à l'éducation
» En Cette Journée du 31 Mai: "Prions Marie" Consécration à la Sainte Trinité par Marie.
» Vidéo documentaire "Les supernovae"
» Petit cèpe "de ville" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Caverne d'Odin :: La Table conviviale :: Parole libre-
Sauter vers: