Forum de partage autour des runes et de la spiritualité du nord
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yggdrasil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tinuviel
Esprit de brume
avatar

Féminin Nombre de messages : 174
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Yggdrasil   Ven 27 Juil 2007 - 0:38

Yggdrasil







Au centre de l'univers trône le frêne universel, Yggdrasil. Il est le plus majestueux et le plus resplendissant des arbres dont la ramure s'étend par dessus les neuf mondes qu'il structure. Au nombre de trois, ses racines plongent dans le sol à l'endroit où se situent des puits aux vertus prodigieuses, dont celui de Mime.a première racine s'enfonce aux abords de la source glacée de Hvergelmir, à Nibelheim, le pays des brumes. Ce fut de cet endroit précis que surgirent autrefois les Élivagar, les fleuves empoisonnés qui comblèrent le vide originel de Ginnungagap. Mais cette racine souffre en permanence du supplice que lui inflige Nidhogg, le serpent qui, dès qu'il a une indigestion des cadavres des morts qu'il a ingurgités ronge la racine par le dessous pour se remettre l'estomac.

La deuxième se situe près du puits de Mime, à Jotunheim, le pays des géants. Le puits est réputé pour être une source inépuisable de science et de sagesse gardée par la tête de Mime qui se délectait autrefois de son eau à l'aide de la corne de Gjalar, acquérant ainsi ses connaissances. Un jour que Wotan voulut lui aussi en boire une gorgée afin d'obtenir le savoir nécessaire au chef des Dieux qu'il était, Mime lui imposa en contrepartie qu'il donnât son œil gauche en gage. Depuis ce temps, le Père des armées est aussi devenu le dieu borgne, son œil flottant comme la lune à la surface de l'onde. Ensuite, afin de parfaire son initiation à la connaissance, Wotan se pendit à une branche d'Yggdrasil durant neuf jours et neuf nuits. Transpercé au flanc par une lance, privé de toute nourriture, Wotan hurlant, livré à lui par lui-même, étudia les runes originelles qu'il avait gravées dans le sol avant de retomber, instruit par son épreuve initiatique du savoir infini.

Finalement, la troisième racine d'Yggdrasil est plantée près du puits d'Urd, à Idavoll, dans le domaine des Ases où les Dieux chaque jour se réunissent pour tenir conseil et se divertir. Dans l'eau de cette source vivent deux êtres nommés Cygne et dont sont issus les oiseaux sacrés du même nom. À ce puits se tiennent également les Nornes Urd, Verdande et Skuld qui filent inlassablement la tresse du destin de l'univers, la première connaissant le passé, la suivante observant le présent et la dernière distinguant l'avenir. Conscientes des périls qui menacent le monde et de l'importance du frêne qui seul assure sa stabilité, les Nornes sans trêve prennent de l'eau de la source et, l'ayant mélangée à de la terre, en appliquent la boue là où Nidhogg laisse les traces de sa morsure dans l'écorce. De cette eau qui est apportée sur le tronc et en retombe est issue la rosée du matin dont se nourrissent les abeilles dont le miel permet la confection de l'hydromel, boisson prisée des Dieux et de leurs servants. Rien pourtant ne peut arrêter les dommages causés par le serpent de Nibelheim, ni empêcher plus haut les quatre cerfs Dain, Dvalin, Duneyr et Durathror de brouter l'écorce de l'arbre sacré parmi les branches duquel ils courent.

Toujours plus haut, la ramure d'Yggdrasil est animée du va-et-vient perpétuel de l'écureuil Ratatosk qui voyage du pied aux frondaisons de l'arbre où vit l'être le plus élevé de l'univers, le suprême aigle entre les yeux duquel se tient le faucon Vedrfolnir. Amusé, l'écureuil sert de messager, colportant entre Nidhogg et l'aigle les invectives qu'ils s'échangent. Dans le feuillage du frêne universel vivent en outre deux humains discrets, Lif et Lifthrasir qui, quand se déchaîneront les forces cosmiques du Crépuscule des Dieux, échapperont à la destruction et peupleront un monde régénéré.

Ainsi sont les neuf mondes que soutient le grand frêne universel Yggdrasil : Muspellheim, pays du feu, Nibelheim, pays des brumes, Gottheim ou Asgard, pays des Ases, Vanaheim, pays des Vanes, Jotunheim, pays des géants, Svartalfheim, pays des elfes noirs, Alfheim, pays des elfes blancs, Helheim, pays des morts et Mannheim, pays des hommes.



Yggdrasil, axe structurant du monde, est l'incarnation même de l'importance accordée par les peuples européens à l'arbre, image de la succession des générations humaines qu'il supplante et des saisons au gré desquelles il meurt et renaît en un cycle perpétuel, un Ring. Ses racines étant profondément ancrées dans sol et ses frondaisons touchant le ciel, il apparaît comme la colonne soutenant les composantes de l'univers perçu par l'homme. Les colonnes juxtaposées forment un temple et ce temple est la nature. Ainsi, il n'existe aucune assertion valable quant à l'existence de constructions cultuelles chez les Germains et même le temple d'Uppsala dédié à Froh semble avoir été l'objet de fortes exagérations et de mensonges dans un but politique voulu par les chroniqueurs chrétiens du Moyen Âge. Nulle trace n'a d'ailleurs jamais été mise au jour en matière de bâtiments de culte tandis que, par opposition, la toponymie fournit maints exemples de lieux qui évoquent une divinité, un culte,… Les temples des Germains, comme ceux des Celtes ou des Grecs et Romains des origines, étaient des sources, des roches et bien évidemment des arbres, surtout quand ils étaient de dimension appréciable. Cette importance des arbres comme lieu de réunion et comme fixateur de la pensée païenne fut très tôt saisie par les autorités papales et par ses envoyés chargés de convertir les païens au christianisme. Un exemple célèbre est fourni au VIIIe siècle par le missionnaire Boniface qui fut plus tard canonisé et qui entreprit d'abattre tout arbre révéré par les Germains qu'il cherchait à circonvenir. Les Frisons furent tellement atterrés qu'afin de mettre un terme au sacrilège, ils occirent le moine impudent en le pendant à une branche d'un arbre qu'il avait bien voulu laisser debout.

Autour d'Yggdrasil gravite tout un univers de personnages de plus ou moins d'importance tandis que la présence des puits est une chose essentielle, rappelant une fois encore la primauté pour le culte des lieux où l'eau se manifeste. Ceci étant, alors que bien des êtres ne sont mentionnés que de manière purement anecdotique au regard des documents ayant traversé le temps et ne sont généralement cités nulle part ailleurs, il convient de ne pas oublier la présence des deux humains cachés dans les frondaisons et qui, le moment venu, acquerront toute leur valeur.

Le puits de Mime joue un rôle tout à fait particulier de par la symbolique qu'il véhicule. C'est en effet en sacrifiant son œil gauche, devenu reflet de la lune à la surface de l'onde, que Wotan acquit une première fois la connaissance. Il accomplit alors un autre acte très intéressant, et ce d'autant plus qu'il n'est cité que dans une strophe isolée d'un poème, ce qui le rend hermétique pour l'homme actuel alors que, replacé dans son contexte, il devait prendre tout son sens et son relief pour l'auditeur ancien. En se pendant durant neuf jours et neuf nuits, en atteignant l'état de mort, en étudiant les runes, symbole du savoir infini et de la magie, pour finalement revenir à la vie plus sage et plus savant qu'auparavant, Wotan accomplit un étrange parcours initiatique dont bien des aspects ne peuvent être pleinement saisis. Il en va de même pour la blessure au flanc qu'il reçoit apparemment de lui-même. Certains exégètes ont voulu voir dans l'arbre de connaissance, dans la mort de la divinité, dans son élévation spirituelle, sa résurrection et la plaie faite par la pointe d'une lance une simple transcription du mythe de Jésus suite à une diffusion du christianisme. Or, il est avéré que l'ensemble du thème de la pendaison de Wotan est bien antérieur aux premières influences chrétiennes. Dans sa représentation de la quête du Graal, motif païen récupéré et dénaturé par les chrétiens, le cinéaste John Boorman intègre nombre d'éléments germaniques au substrat celtique en faisant se pendre Perceval le Gallois pour qu'il reçoive du Graal lui-même la connaissance ultime et, plus fondamentalement, le Parsifal de Richard Wagner se découvre sous un jour bien plus compréhensible si l'on admet qu'Amfortas est plus lié à Wotan qu'à Jésus et que la vision chrétienne du Graal n'est qu'un vernis qui cache, au travers de l'alchimie réalisée par le prophète de Bayreuth, une recherche philosophique au cœur du germanisme. Ainsi, les mythes que l'Église pensait avoir par petites touches récupérés ont bel et bien conservé leur sens originel. Toujours est-il que la pendaison est un acte lié à Wotan dont on sait que l'importance s'est accrue au cours des siècles pour culminer à l'âge viking. Aussi arrivait-il aux hommes du Nord de pendre quelques prisonniers après les combats ou quelques animaux en guise de remerciement à Wotan. L'homme de Tollund découvert presque intact, conservé dans une tourbière danoise, ainsi que divers témoignages font foi de ce rite propitiatoire. Il faut se garder de porter un regard moral a posteriori sur ce type d'acte qu'un certain goût pour le sensationnalisme et une optique politique ont mis en exergue et ne se focaliser que sur l'importance dans l'univers mental européen du concept de la pendaison et de l'arbre, symbole de connaissance.

Source : http://www.imperia-europa.org

J'espère ne pas avoir fait un article qui était déjà ailleurs sur ce forum Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chant2vie.eloart.fr/
Administration
Oracle des Runes


Féminin Nombre de messages : 698
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Yggdrasil   Jeu 2 Aoû 2007 - 10:42

Je n'ai hélas pas le temps de le lire complètement maintenant, mais merci pour ce texte, il m'a l'air bien écrit en plus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Yggdrasil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les 9 mondes d'Yggdrasill
» Cheval dans la mythologie nordique
» Clan Yggdrasil
» tatouage runes
» Yggdrasill

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Arbre Yggdrasil - Les Enfants du Nord :: Le Monde nordique :: Les 1000 et une légendes-
Sauter vers: